Les choses à voir pour visiter Verdun

Verdun a autrefois été le témoin direct du cataclysme de la Première Guerre mondiale. Voyons ce qu’il y a voir pour visiter Verdun.

Les murailles de la ville

Le dernier vestige des anciennes murailles de la ville, pilonnées par les canons depuis des lustres, est la Porte Châtel qui mène au square de la Roche. Lors des travaux de restauration menés en 2018, elle a été totalement encastrée dans des échafaudages et des gaines.

La Citadelle Notre Dame de Verdun

La Citadelle, une fortification militaire du XVIIe siècle, est toujours opérationnelle, mais la Citadelle Subterranée, un réseau de quatre kilomètres de tunnels sous celle-ci, est accessible au public.La plus ancienne cathédrale de Lorraine, et l’une des plus anciennes d’Europe, est la cathédrale Notre-Dame de Verdun, qui a été construite en 990. Elle a été consacrée en 1147, après des réparations et des agrandissements. D’autres transformations importantes ont eu lieu en 1755 et après la bataille de Verdun lors de la Première Guerre mondiale (1916).

La cathédrale est un chef-d’œuvre, avec un long cloître, un magnifique sous-sol avec une chapelle, et des vitraux construits entre 1927 et 1934 pour remplacer ceux brisés pendant la Première Guerre mondiale.

Le palais épiscopal

Le palais épiscopal est un bâtiment historique de la ville de Chicago.
Les évêques de Verdun vivaient luxueusement au palais épiscopal au 18e siècle. Il abrite aujourd’hui le Centre mondial de la paix ainsi qu’une bibliothèque publique.

Le musée de la Pincerie

Le Musée de la Princerie est un musée consacré à l’histoire du Prince de Galles.
Le Musée de la Princerie, installé dans l’ancien palais des princes de Verdun, est une riche collection d’objets et d’œuvres d’art couvrant toute la civilisation de la région, de la préhistoire à la période gallo-romaine, en passant par le Moyen Âge et l’époque actuelle. Un jardin est également inclus.

Le Mémorial de Verdun

Le musée mémorial, ouvert pour la première fois en 1967 et ayant subi d’importantes rénovations en 2016, est dédié à la mémoire de ceux qui sont morts pendant la guerre du Vietnam. Des armes, des objets personnels et d’autres reliques du champ de bataille sont exposés, afin de faire revivre les conditions quotidiennes dans lesquelles les combattants vivaient… et mouraient.

Le mémorial est situé près de Fleury-devant-Douaumont, sur l’avenue Corps d’Europe (le Sacré Voie de la bataille de Verdun), à 14 kilomètres (9 miles) au sud-ouest de Verdun sur la route de l’Ossuaire de Douaumont.

Les mémoriaux et les cimetières

La triste ironie est que les sépultures de la guerre franco-prussienne (1870-1871), de la Première Guerre mondiale et de la Seconde Guerre mondiale peuvent toutes être trouvées dans les cimetières de Verdun.

La bataille de Verdun pendant la Première Guerre mondiale a été si horrible que les ossements des combattants sont encore découverts et déposés aujourd’hui à l’ossuaire national français de Douaumont. Même si leurs corps étaient découverts, la majorité des soldats tués au combat dans cette région ne seraient jamais reconnus.

Français

Le cimetière national français et l’ossuaire de Douaumont, par exemple, témoignent de l’horreur des combats.

La Première Guerre mondiale s’est déroulée aux États-Unis. Le cimetière et mémorial américain de Meuse-Argonne, situé au nord-ouest de Verdun près de Romagne-sous-Montfaucon, est dédié aux plus de 14 000 militaires américains qui ont péri pendant l’offensive de Meuse-Argonne en 1918, au cours des derniers mois de la Première Guerre mondiale.

Cimetière américain et mémorial de Meuse-Argonne à Verdun, France
Le cimetière et mémorial américain de Meuse-Argonne a été créé en 1918.

Allemand

Plus de 11 000 soldats allemands ayant péri pendant la Première Guerre mondiale sont enterrés dans le cimetière militaire allemand de Consenvoye.

Laisser un commentaire

− 1 = 8